Surdité de l’enfant : et si c'était le CMV ?

Vu sur le Net, un article intéressant montrant les conséquences du CMV très souvent sous estimées.

Une étude récente montre que l’infection materno-fœtale à CMV serait, en France, la deuxième cause de surdité bilatérale profonde chez les jeunes enfants.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont repris les cartons de Guthrie d’une centaine d’enfants de moins de trois ans (âge médian, 15 mois) présentant un déficit auditif bilatéral. Une PCR a été réalisée sur sang séché, à la recherche du CMV. Les résultats révèlent une prévalence de 8 % d’infection congénitale à CMV, un taux s’élevant jusqu’à 15,4 % (8 cas sur 52 enfants) en cas de surdité profonde (≥ 91 dB) bilatérale. Sur les huit cas d’infection à CMV mis en évidence à l’occasion de ce travail, seuls deux avaient été antérieurement diagnostiqués.

À l’heure du dépistage néonatal de la surdité, ces résultats plaident pour une recherche systématique de l’infection à CMV chez les enfants identifiés précocement comme porteurs d’une surdité bilatérale. En effet une prise en charge précoce, incluant éventuellement un traitement antiviral pourrait donner les meilleures chances à ces enfants.

http://www.audiology-infos.eu/-surdite-de-l-enfant-et-si-c-etait-le-cmv-article-3602.html